Suite à la crise du Covid-19, le gouvernement a annoncé un plan de relance massif pour favoriser l’apprentissage. Plusieurs mesures ont été mises en place afin d’éviter qu’un grand nombre de jeunes se retrouvent sans contrat ni de formation.

 

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a proposé le 4 juin 2020 plusieurs actions afin d’inciter les entreprises à recruter les jeunes en apprentissage, malgré les difficultés liées à la crise sanitaire du Covid-19.

 

  • Une aide étendue à un niveau d’étude supérieure jusqu’à la licence professionnelle.
  • Une aide qui concerne toutes les entreprises même celles qui emploient plus de 250 personnes mais elles devront avoir au moins 5% d’alternants dans leur effectif de 2021.
  • Revalorisation de l’aide, 8000 euros pour un apprenti majeur et 5000 euros pour un apprenti mineur. De ce fait, la première année d’embauche d’un apprenti ne devrait presque rien coûter à l’entreprise.
  • Un délai supplémentaire pour trouver une entreprise, les jeunes n’ayant pas trouvé de contrat d’apprentissage sont autorisés à rester dans leur CFA pour six mois au lieu de trois mois.
  • Une “mobilisation territoriale”, qui permettra à “chaque jeune qui a fait un vœu via Parcoursup ou Affelnet pour aller en apprentissage, d’avoir une place assurée en entreprise”.
Vous êtes une entreprise et vous souhaitez recruter un apprenti ? n’hésitez pas à nous contacter afin de vous aider dans vos recherches et répondre à vos questions.

Ne manquez plus l’actualité IFPM
grâce à notre newsletter !

Chaque mois, recevez toutes les informations
& nouveautés du CFA.

Merci ! Vous avez été inscrit.

Il y a eu un erreur ! Merci de réessayer.

J’autorise l’IFPM à conserver mes coordonnées afin de m’envoyer par email des informations à caractère professionnel.